Biguglia: S Damiano

A part une jolie croix gravée dans un petit bloc de marbre, il ne reste rien de visible de l’ancienne petite chapelle Saint Damien située dans la réserve naturelle des étangs de Bigulia.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Borgo
Chapelle:
San Damiano
Pieve:
Churlino ou Saint Appien
Diocèse:
Mariana

Coordonnées Google Earth:
42°35’28.99"N 9°28’53.89"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°35.484'N 9°28.897'E
Altitude:
0 m

Carte IGN:
Bastia 4348 OT, partie sud de l'île Saint Damien dans les étangs de Biguglia, point 4258-587,7

Accessibilité:
depuis la D 107, prendre à  pied le sentier qui va vers l'île Saint Damien puis aller plein sud jusqu'à  la pointe mais réserve naturelle

Modalités de visite:
Réserve naturelle gérée par l'Ecomusée du Fortin (04 95 33 55 73)

Datation:
haut Moyen-Age ; construction 19e siècle
Dimensions:
9 m x 6,33 m (ext.)

Classement monument historique:
non
24/08/2017:
20/09/2015

Galerie

Historique et description

Il ne reste plus grand’chose de la petite chapelle, la chiessetta, dédiée à San Damien et déjà située par les anciennes cartes à l’extrémité de la presqu’île du même nom au milieu des étangs de Chiurlino, actuellement connus sous le nom des étangs de Biguglia.
Seul un petit bloc sculpté englobé dans le mur d’une maisonnette abandonnée attire l’attention.


L’existence d’un petit sanctuaire ou ermitage sur l’île de Saint Damien est révélée par un acte de 1189 signé par le comte Rainerus de Bagnaia faisant don à l’abbaye de la Gorgone de l’« ecclesia Sancti Damiani in Insula Cerlini ». Donation confirmée par un autre acte de 1260. Plus tard, la chapelle passa aux Chartreux de Pise.


Les travaux de Geneviève Moracchini-Mazel, venue sur place en bateau à l’époque, ont permis de localiser le petit édifice.
Il s’avère, en effet, que la maisonnette se situant à la pointe de la presqu’île fut construite au 19e siècle sur l’arase de l’ancienne chapelle et sans doute en réutilisant les pierres. En dégageant le bas des murs, il est apparu que les angles sud-ouest et sud-est reposaient sur des anciennes pierres d’angle et que l’édifice se terminait à l’est par un mur semi-circulaire.
Les dimensions sont, à part l’abside, celles de la maisonnette, soit 9 m x 6,20 m (extérieur).
Les éléments dégagés, de facture assez grossière pour les fondations de l’abside et l’utilisation de pierres non taillées, induiraient une datation très ancienne ce qui semble être confirmé par le petit relief inclus dans le mur ouest. Ce relief présente une croix aux branches élargies de style byzantin selon un modèle bien connu dans l’orfèvrerie, notamment la cruz vaticana de Justin II (565-578).
Geneviève Moracchini-Mazel ne peut s’empêcher de les comparer en parlant de la ligne intérieure soulignant l’élargissement des branches et le cercle au centre faisant penser à un gros cabochon.
Peut-être que la fondation de ce petit édifice, situé en bordure des étangs, est très ancienne, Geneviève Moracchini-Mazel avançant la date du 6e siècle.
L’archéologue a d’abord pensé que ce petit sanctuaire pouvait être l’église piévane dont il est question dans un document de 1260 attribuant au desservant de San Damiano le titre de pievan. Mais elle pense que cet édifice, qui devait être plus grand, était ailleurs et que celui-ci devait être un petit ermitage.
Daniel Istria, par sa part, rattache ce sanctuaire à la pieve de Saint Appien et signale que l’étang regorgeant de poissons et d’anguilles devait être déjà exploité au Moyen Age. En 1251, l’étang est affermé pour 20 ans à des Pisans, les Corses gardant l’autorisation de pêcher mais uniquement pour leur propre consommation avec interdiction de vendre leur pêche !
La pointe de Saint Damien fait partie de la réserve naturelle des étangs de Biguglia dont l’accès est géré par l’Ecomusée du Fortin situé en bordure des étangs.

Bibliographie

Istria D., Pouvoirs et fortifications dans le nord de la Corse, XIe-XIVe siècle, 2005, p. 133, 262
Michel F., Pasqualaggi D., Carte archéologique de la Gaule, La Corse, 2014, p. 199
Moracchini-Mazel G., Abbayes primitives et monuments du Haut Moyen-Age en Corse, V.
La chapelle San Damiano de Chiurlino à Borgo, Cahier Corsica, 91, Bastia, 1981, p. 63-76
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 1 p. 195, t. 2 p. 245, 431
Scalfati S. P-P., Les relations entre la Gorgona et la Corse du XIIIe au XVe siècle, Cahiers corsica 84-85, 1980, p. 4, 10

Internet


Guiliani A., Gaffory V., « Ancienne église piévanne Saint Damien dite Damiano, actuellement maison », Médiathèque culturelle de la Corse et des Corses, m3c.univ-corse.fr