Bonifacio: Sa Reparata

La chapelle Santa Reparata a été reconstruite mais a gardé l’abside et le fronton oriental d’origine. Cette partie est construite de petites pierres blanches. Le linteau de la porte sud est une reconstitution.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Bonifacio
Chapelle:
Santa Reparata
Pieve:
Bonifacio
Diocèse:
Ajaccio

Coordonnées Google Earth:
41°24'51.52''N 9°09'39.94''E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
41°24.856'N 9°09.663'E
Altitude:
67 m

Carte IGN:
Bonifacio 4255 OT, au N de Bonifacio, point 4124,3-570,8 marqué Santa Reparata chapelle

Accessibilité:
Quitter Bonifacio par la N 196 puis prendre la N 198 vers Porto Vecchio ; prendre à  gauche la D 60 ; laisser la voiture à  l'embranchement fléché vers la chapelle ; 2 min. à  pied (ou en voiture haute)

Modalités de visite:
extérieur accessible, chapelle fermée

Datation:
abside pré-romane vers le 7e siècle (Moracchini), moitié du 13e s. (Coroneo) ; remaniée et restaurée
Dimensions:
13,70 m x 6,70 m (extérieur)

Classement monument historique:
29/06/2017:
04/05/2015

Galerie

Historique et description

Isolée, la chapelle Santa Reparata se trouve à quelques kilomètres au nord de Bonifacio.


Elle est intéressante car elle témoigne de la vie parfois mouvementée des édifices. En effet, elle a connu visiblement deux époques de construction auxquelles s’ajoute une récente restauration.
L’abside et le fronton est sont les plus anciens éléments. Construits de petites pierres en calcaire blanc liés au mortier de chaux, ils seraient à dater d’une époque pré-romane, vers le 7e siècle, comme l’ermitage de la Trinité situé non loin.
Coroneo n’est pas d’accord avec cette datation assez haute et propose une construction de la seconde moitié du 13e siècle.
L’arc triomphal, dont on perçoit le tracé de l’extérieur, est lui aussi composé de petites pierres ainsi que la voûte en cul de four. Aucune pierre plus grande ne vient renforcer les angles.
Il est à noter que l’abside et l’amorce des murs sud et nord sont plus larges que la reconstruction. Ils sont donc en saillie de chaque côté.
La nef unique, de 13,70 m x 6,70 m, a été reconstruite avec des petites fenêtres rectangulaires et une seule porte située dans le mur sud. La traditionnelle porte occidentale a été remplacée par une fenêtre.
Lors de la récente restauration, la porte sud a été dotée d’un linteau sculpté fort semblable à celui de Piazzole : deux animaux de part et d’autre d’une croix. Est-ce une copie ou des éléments trouvés sur place ont-ils permis cette restitution ?
Nous ignorons la réponse, tout comme la datation de la reconstruction de la chapelle.


De nombreux sanctuaires, dont la plupart date du 6e ou du 7e siècle, sont dédiés à Santa Reparata, martyre décapitée à Césarée de Palestine sous Dèce (mort en 251).

Bibliographie

Coroneo R., Chiese romaniche della Corsica, 2006, p. 184
Corse du Sud, Gallimard, 2009, p. 219
Moracchini-Mazel G., Corsica sacra, 2004, p. 127-128, 305
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 1 p. 24, t. 2 p. 395

Internet

France-romane.com
romanes.com
verges.jeanmarie.free.fr