Calvi: San Antonio

Bien que datant de la fin du 15e siècle, nous mentionnons cet oratoire car il est décoré de fresques dignes de la grande tradition des chapelles à fresques. La représentation du calvaire de 1513 est remarquable et présente une bordure inhabituelle très renaissance.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Calvi
Chapelle:
Oratoire Saint Antoine Abbé
Pieve:
Calvi
Diocèse:
Sagone

Coordonnées Google Earth:
42°34'04.27"N 8°45'38.81"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°34.071’ 008°45.633’
Altitude:
39 m

Carte IGN:
Calvi 4149 OT, dans la ville, point 4249,7-527 marqué Citadelle

Accessibilité:
Dans la vieille citadelle de Calvi, à  la place d'armes prendre à  la droite la rue Sant'Antono ; l'oratoire est un peu plus loin sur la droite (entrée étroite)

Modalités de visite:
ouvert de 9h à  18 h

Datation:
fin 15e siècle
Dimensions:

Classement monument historique:
-
23/05/2017:
18/05/2013

Galerie

Historique et description

Nous faisons une entorse chronologique en retenant l’oratoire Saint Antoine Abbé. Cet édifice date en effet de la fin 15e- début 16e siècle mais abrite des fresques qui sont de la même veine que celles décorant les chapelles dites à fresques. Nous ne résistons donc pas au plaisir de les intégrer dans notre périple.
L’oratoire, situé dans l’ancienne citadelle de Calvi, abrite la confrérie Saint Antoine depuis sa construction.
L’entrée est discrète et au-dessus de la porte figure un bas-relief présentant Saint Antoine abbé et son cochon entre Saint Jean-Baptiste et Saint François.
L’intérieur est scandé par deux rangées de colonnes délimitant deux nefs latérales encadrant la nef centrale. Derrière l’autel, un triptyque peint en bois : au centre le Christ en croix entre la Vierge et saint Jean, sur les panneaux latéraux, la Vierge et l’ange Gabriel.
De part et d’autre, des morceaux de fresques, à droite une Vierge auréolée croisant les mains sur la poitrine et, à gauche, les restes d’encadrement avec des rinceaux.
Sur le mur gauche, deux fresques présentant la crucifixion datées l’une de la fin du 15e siècle et l’autre de 1513.
La plus ancienne est très effacée : on distingue la Vierge Marie et Saint Sébastien debout à côté de la Croix.
La seconde présente le Christ entre Saint Antoine abbé et la Vierge, à gauche, et de l’autre côté, Saint Sébastien et Saint Roch. Au pied de la croix, le donateur Bartolomeo, fils d’Antonio Agostino, est à genoux et remercie sans doute pour avoir échappé à la peste car les trois saints de droite sont les grands saints antipesteux. Le nom du donateur figure dans l’inscription ainsi que la date : Hoc opus fecit fie(r) Bartolemeus filius Anton d’Agostini MCCCCCXIII DIEXXV FREBUARI (25 février 1513).
La bordure entourant la fresque est un élément nouveau introduit sans doute sous l’influence du Quattrocento italien. On y discerne des rinceaux, des effigies et des portraits de jeunes gens.
Dans l’oratoire, un Christ en croix du 15e siècle est traditionnellement porté en procession lors de la semaine Sainte et présenté ensuite en gisant (les membres supérieurs sont amovibles) sur le brancard appelé cadalettu.
Notons encore deux statues de Saint Antoine Abbé : l’une 15e siècle (Saint Antoine assis et bénissant), l’autre de 2006 de l’artiste balanin Toni Casalonga.

Bibliographie


Guide Bleu, Corse, 2009, p. 279
Guide Vert, Corse, 2009, p. 210
Haute Corse, Gallimard, 2006, p. 194-195, 224
Lonely planet, Corse, 2014, p. 97
Massiani St., La Corse et ses chapelles romanes, 1991, p. 121
Orsolini J., L’art de la fresque en Corse de 1450 à 1520, 2003, p. 71-74

Internet


corsicatheque/histoire(patrimoine)/eglises, chapelles et couvents