Cardo-Torgia: Fruttuoso

La chapelle San Fruttuoso s’élève au bord d’un hameau en ruines dominé par une tour ronde. Remaniée et transformée, ses murs contiennent encore les blocs de l’édifice roman.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Cardo-Torgia, lieu-dit Torgia
Chapelle:
San Fruttuoso
Pieve:
Ornano
Diocèse:
Ajaccio

Coordonnées Google Earth:
41°50’45.02’’N 8°58’01.06’’E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
41°50.753’N 8°58.026’E
Altitude:
279 m

Carte IGN:
Petreto 4253 OT, point marqué chapelle San Frutuoso

Accessibilité:
sur la N 196 (en venant d'Ajaccio), après l'embranchement pour Urbalacone, prendre à gauche dans un virage un chemin de terre qui longe la nationale. Arriver devant une barrière, prendre à gauche le sentier bordé d'un muret qui longe la piste de terre ; un sentier balisé mène à la chapelle

Modalités de visite:
extérieur accessible (chapelle fermée)

Datation:
moyen âge ; remaniée
Dimensions:
14,50 m x 5,15 m

Classement monument historique:
inv. préliminaire
23/10/2017:
27/04/2016

Galerie

Historique et description

Le hameau de Torgia ne compte plus que quelques maisons. Il fut au 16e siècle un village prospère qui comptait une tour construite avec l’accord du propriétaire des lieux, Colonna-Bozzi, et quelques maisons aujourd’hui abandonnées. Cette tour (propriété privée et chambre d’hôtes) a la particularité d’être ronde, ce qui est rare en Corse.
Non loin de là, la chapelle San Fruttuoso se dresse sur une plate-forme dominant des pâturages.
Profondément remaniée, elle remonte au 12e siècle comme en témoignent certains pans de murs et les blocs réutilisés dans la chapelle actuelle dont la nef atteint 14,50 m sur 5,15 m.
L’abside semi-circulaire a été abattue et remplacée par un mur plat percé d’une porte. La chapelle a donc été inversée.
La façade orientale, entièrement crépie, est surmontée d’un clocheton abritant une cloche.
Le mur occidental est lui aussi recouvert de crépi.
Dans les murs nord et sud, on aperçoit de beaux blocs bien taillés disposés surtout aux angles et répartis dans l’appareillage général fait de pierres grossièrement disposées.

A l’intérieur, un curieux bénitier semble être creusé dans un chapiteau reposant sur une colonne. Aux angles, apparaissent des masques humains reliés par des volutes.

Ce bénitier provient peut-être de la chapelle primitive.

Mgr Mascardi mentionne que cette chapelle, particulièrement dénudée, est une annexe à l’église paroissiale de Saint Césaire de Grosseto et ajoute : de nef unique, au sol en terre battue, elle ne comporte qu’un seul autel dépourvu de toute garniture d’autel et de tout objet nécessaire au culte.

Restaurée au cours du 17e siècle, elle est déclarée « décente » et dotée de tout ce qui est nécessaire au culte suivant le rapport de Don Pellegrino Gervasi, délégué du visiteur apostolique Mgr Spinola. En 1831 son état est alarmant et le toit partiellement effondré. En déshérence en 1906, elle fut remise en état au cours de la seconde moitié du 20e siècle et sert au culte notamment pour la fête de San Frutuoso le 21 janvier.

 

Bibliographie

Monuments de Corse, 2003, p. 174-175 (tour)
Moracchini-Mazel G., Corsica sacra, 2004, p. 129
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, 2, p. 371
Poncin L., Guide du Taravo, patrimoine d’une vallée, 2013, p. 138-139

Internet

culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr
France-romane.com
Site de la commune