Cateri: S Cesario

A la croisée des routes, la chapelle trapue de basalte noir est construite de quelques blocs plus clair. Elle présente une jolie décoration de la fenêtre de l’abside.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Cateri
Chapelle:
San Cesario
Pieve:
Aregno
Diocèse:
Aleria

Coordonnées Google Earth:
42°34'11.10"N 8°53'50.27"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°34.182’ 8°53.827’
Altitude:
362 m

Carte IGN:
Calvi 4149 OT , point 4251,5-537,8 marqué San Cesario chap.

Accessibilité:
en voiture ; en dehors du village de Cateri, à  la croisée des routes D71 venant de Lumio et de la D 151 venant d'Ile Rousse. La chapelle domine le col et le cimetière.

Modalités de visite:
clé à  demander au garage ou à  la mairie ( 04 95 61 34 85 )

Datation:
seconde moitié du 12e siècle
Dimensions:
7,30 x 5,10 m

Classement monument historique:
21/08/2017:
26/09/2015 avec Stéphane Orsini et l’ASCO

Galerie

Historique et description

Cette petite chapelle aux allures trapues domine le col de San Cesario à la croisée des D 71 et 151, un peu à l’écart du village.
Elle est entièrement construite en blocs de basalte noir brillant avec quelques rares blocs plus clairs. La nef unique, de 7,30 sur 5,10 m, se termine par une abside semi-circulaire nettement plus haute que le sol. Un soubassement important comble la déclivité du terrain.
Une fenêtre en meurtrière se profile au centre de l’abside : elle est surmontée d’une archivolte joliment ornée d’un motif en cordelière. Un bandeau mouluré sous la toiture complète le décor. La porte occidentale est surmontée d’un linteau en bâtière de couleur blanche qui contraste avec le basalte noir.
Deux petites fenêtres ont été percées de part et d’autre de la porte. Pour le reste, cette chapelle, datée de la seconde moitié du 12e siècle, est très sobre. Son aspect massif est dû aux malheureux contreforts construits pour supporter la voûte à pénétrations remplaçant la charpente primitive lors des remaniements survenus au 17e siècle qui modifièrent aussi l’intérieur. En effet, un mur, percé de deux ouvertures, masque l’abside.
Cette disposition est la même que dans la chapelle San Cipriano et San Cornelio de Corbara. Au centre du mur décoré de fresques en trompe l’oeil, un tableau présente Saint Cesario entouré de Saint Pierre et Saint Paul et, derrière, Sainte Lucie et la Vierge à l’Enfant.
Inspirée du tableau, la statue du Saint a été réalisée en 2011 par Toni Casalonga. Récemment aussi des travaux de restauration ont visé à l’assainissement des murs.
San Cesario de Terracine était diacre et pour avoir dénoncé des pratiques païennes, fut jeté à la mer dans un sac.
Très populaire en Corse, il est fêté le 27 octobre mais on le célèbre le 2 novembre.

Bibliographie

Coroneo R., Chiese romaniche della Corsica, 2006, p. 126
Haute Corse, Gallimard, 2006, p. 204
Istria D., Pouvoirs et fortifications dans le nord de la Corse, XIe-XIVe siècle, 2005, p. 432
Lonely planet, Corse, 2014, p. 123
Massiani St., La Corse et ses chapelles romanes, 1991, p. 56
Moracchini-Mazel G., Corsica Sacra, 2004, p. 143-144
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 1 p. 143, t. 2 p. 345

Internet :


coggia.com/coggia-sagone/dossiers/gaubert : Gaubert, Recherches sur les origines de la Corse par les monuments (d’après les dessins pris sur place dans les années 1886-1889), planche XIII (bas)
corsicatheque/histoire(patrimoine)/eglises, chapelles et couvents
Decouvrirlacorse.chez.com/romanes
elizabethpardon.hautetfort.com
France-romane.com

verges.jeanmarie.free.fr