Figari: Sa Barbara

Petite chapelle profondément remaniée mais présentant un curieux aménagement intérieur : le mur primitif occidental a été conservé malgré la construction d’une nouvelle abside tandis que l’abside d’origine a été remplacée par un mur plat dans lequel est percé la porte actuelle.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Figari-Pruno
Chapelle:
Santa Barbara
Pieve:
Figari
Diocèse:
Ajaccio

Coordonnées Google Earth:
41°31'48.27"N 9°08'57.46"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
41°31.807’N 009°08.971’E
Altitude:
96 m

Carte IGN:
Sartène 4254 OT, Pruno, point 4138-568,2 marqué chap

Accessibilité:
en voiture ; au bord de la route dans un enclos

Modalités de visite:
accessible ; ouverte

Datation:
13e siècle
Dimensions:
actuelle 10,40 m x 4,60 m

Classement monument historique:
-
21/08/2017:
21/04/2013

Galerie

Historique et description

Santa Barbara de Pruno se dresse au bord du chemin menant à la chapelle San Giovanni.
On pourrait passer sans remarquer son origine romane. Cette chapelle a connu, en effet, un profond remaniement et seul l’examen approfondi de l’appareillage du mur nord (le seul qui n’est pas recouvert de crépi) et surtout du mur occidental, indique une datation du 13e siècle sans doute.
Son plan a été modifié : une nouvelle façade percée de la porte a été érigée à l’est (ce qui a provoqué la destruction de l’abside romane) et une nouvelle abside a été construite à l’ouest. La disposition de cette abside est étonnante : en effet, le mur primitif a été conservé et l’accès se fait par la porte romane. L’autel actuel n’a donc pu être mis dans la nouvelle abside mais bien devant le mur roman !
La porte romane est surmontée d’un linteau monolithe soutenu par des blocs en avancée servant de console. Du côté intérieur, un arc à claveaux définit un tympan percé d’un oculus.
A gauche de la porte d’accès, on peut lire la date de 1363 commémorant un aménagement.
Cet exemple montre très clairement un des avatars des édifices romans : le retournement de plan mais ici, chose curieuse, le mur occidental a été conservé

Bibliographie

Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 2, p. 386