S Gavino di Carbini: San Gavino

L’église paroissiale de San Gavino porte encore des traces bien visibles de son origine romane : blocs apparaissant dans les murs, éléments de la porte nord avec ses consoles décorées et deux pierres sculptées insérées dans la façade ouest dont une petite tête en haut relief.

Situation géographiqueImprimer

Village:
San Gavino di Carbini
Chapelle:
San Gavino
Pieve:
Carbini
Diocèse:
Aleria

Coordonnées Google Earth:
41°43'05.53"N 9°08'49.16"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
41°43.092’N 009°08.811’E
Altitude:
662 m

Carte IGN:
Sartène 4254OT, au nord-est de Levie vers Zonza point 4158,8-566

Accessibilité:
en voiture ; en contrebas du village, sur la D 268 de Levie à  Zonza

Modalités de visite:
extérieur accessible ; intérieur, clé à  demander

Datation:
12e siècle, 17e siècle
Dimensions:
église reconstruite

Classement monument historique:
-
29/06/2017:
09/05/2012

Galerie

Historique et description

Bien que remaniée à plusieurs reprises, notamment au 17e siècle, l’église paroissiale dédiée à San Gavino est d’origine romane.
On aperçoit encore des éléments romans réutilisés dans les transformations : à certains endroits dans les murs sud et nord, des blocs bien taillés et soigneusement agencés se différencient du reste de la maçonnerie ou encore, dans le mur nord, les éléments composants la porte : linteau monolithe, arc surhaussé à claveaux et deux petites consoles décorées, l’une de moulures horizontales, l’autre d’une palmette.
Enfin, la façade occidentale présente deux pierres sculptées : une pierre plate replacée au sommet du fronton ornée d’une croix, l’autre, en haut relief, une petite tête humaine moustachue et couronnée au regard fixe.
La porte est encadrée de colonnes, l’une d’une pièce, l’autre composée de deux fragments, qui, curieusement, ne sont pas taillées sur tout leur pourtour, comme s’ils devaient être englobés dans l’architecture.
En 1589, l’édifice roman était encore intact si l’on en juge par la description de Mgr Mascardi : « des murs faits de pierres…deux portes…le maitre-autel sous une abside…pas de clocher mais des cloches pendues dans un arbre ». Ce dernier élément se retrouve dans de nombreuses descriptions, l’adjonction d’un clocher, parfois isolé, étant plus tardive comme ici.
L’édifice, aujourd’hui de plan rectangulaire, est dédié à San Gavino (Saint Gabin), saint dont ne sait pas grand-chose si ce n’est qu’il fut martyrisé vers 130 en Sardaigne. Il est fêté le 25 octobre.

Bibliographie

Guide Bleu, 2009, p. 206
Moracchini-Mazel G., Corsica Sacra, 2004, 138-139
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 2 p. 353-354

Internet :


Decouvrirlacorse.chez.com/romanes
Verges.jeanmarie.free.fr