Lento: Lento Cipriano

Petite chapelle dans un environnement de nature.
Fortement remaniée, elle montre encore des traces romanes : dalles de schiste gris en beau parement et encadrement des portes. Une belle croix est gravée dans un bloc près de l’angle nord-est.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Lento
Chapelle:
San Cipriano
Pieve:
Bigorno
Diocèse:
Mariana

Coordonnées Google Earth:
42°30'47.16"N 9°17'21.80"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°30.787’N 009°17.358’E
Altitude:
464 m

Carte IGN:
Vescovato Castagniccia 4349 OT, au SSE de Lento point 4246,8-570,5 marqué San Cipriano

Accessibilité:
en venant de Ponte Novo, prendre le D5 ; dans une boucle avant Lento

Modalités de visite:
extérieur accessible

Datation:
moyen-âge
Dimensions:
9 m x 5,70 m

Classement monument historique:
non
29/06/2017:
13/05/2016

Galerie

Historique et description

Située en pleine nature sur le versant nord de la vallée du Golo, la chapelle Saint Cyprien a été en partie reconstruite et n’a plus d’abside.
De gros blocs gris bien taillés contrastent avec les pierres brunes assemblées sans ordre.
Les blocs gris sont, sans nul doute, romans ; ils sont encore en place dans les angles sud-est et nord-est et dans une partie du mur nord. On les retrouve en réemploi à divers endroits de la construction, mêlés aux pierres brunes mal appareillées.
Les angles nord-est et sud-est sont bien conservés et l’on voit, dans le mur est, que tout le centre a été reconstruit en remplacement de l’abside. Pour niveler les irrégularité du terrain, un soubassement a été  fait de pierres plates; on le distingue particulièrement bien à l’angle sud-est.
La porte occidentale a conservé deux blocs monolithes des piédroits et quelques dalles de parement ; le linteau en bois soutient un arc surbaissé suggéré par des pierres mises de champ.
La porte sud est bien marquée par le parement roman fait de dalles assez grandes. Au-dessus de la porte, un gros bloc a été réutilisé dans la maçonnerie.

Une croix a été gravée sur le mur est près de l’angle nord-est. D’une gravure moins profonde, quelques signes l’accompagne.

G. Moracchini-Mazel signale, en 1967, que l’on s’y rend le jour de la fête de San Cipriano le 16 septembre afin d’y réciter le « Libera me » pour les défunts.

Lento compte deux chapelles d’origine romane, Saint Cyprien et plus haut au-dessus du village, San Cervone. Malgré la distance, ces deux édifices sont en contact visuel.

Bibliographie

Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 2 p. 221
Quilici T., Mannoni J.-P., Pieve di Rostinu, 2011, p. 153-154

Internet


France-romane.com