Zalana: Maria Serre

L’église Santa Maria Serra, située sur une crête, étonne par sa hauteur et son abside à pans coupés. Elle est pourtant d’origine romane à en juger par de nombreuses dalles de taille médiévale réutilisée dans la maçonnerie.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Zalana
Chapelle:
Maria Serre
Pieve:
Serra
Diocèse:
Aleria

Coordonnées Google Earth:
42°15'08.07"N 9°22’52.07"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°15.141’N 9°22.898’E
Altitude:
594 m

Carte IGN:
Cervione 4351 OT, point 4222,7-581,6 marque Ste Marie

Accessibilité:
le long de la D116 au sud-est du village de Zalana

Modalités de visite:
extérieur accessible : clé au village

Datation:
fondation Moyen Age
Dimensions:
complètement remaniée

Classement monument historique:
27/04/2017:
12/09/2016 Clé trouvée au village grâce au postier !

Galerie

Historique et description

Visible de loin car juchée sur une crête le long de la route, l’église Santa Maria Serra n’a plus rien de roman : elle est très haute et présente une abside à pans coupés. On distingue pourtant dans l’angle sud-ouest par exemple de belles dalles bien taillées et quelques archivoltes réutilisées, l’une importante dans la fenêtre de la façade occidentale, l’autre plus petite dans l’abside. Toujours sur la façade occidentale, la petite fenêtre du pignon est surmontée de claveaux en tuffeau qui pourrait aussi appartenir à l’édifice roman.

Mgr Mascardi en fait une description avant les transformations : San Maria Serra, éloignée du village par plusieurs milles, présente, à l’intérieur, des murs peints à la hauteur du chœur et un autel situé dans une abside peinte. Elle est éclairée de trois fenêtres et deux portes y donnent accès. Dotée d’une cloche, elle était l’église paroissiale de Zalana mais à cause de la distance, ce titre a été transféré à l’église San Marcello située près des maisons. On célèbre dans ce sanctuaire le jour de la fête et à l’occasion des funérailles, un cimetière entourant l’église.

Il semblerait donc que les travaux de transformations ont eu lieu après 1589.

L’église de Zuani, non loin, présente le même cas de figure.

Bibliographie

Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t.2 p. 310