Sa Maria Figaniella: Maria Assunta

Dominant le paysage, l’église de Maria Assunta vaut une halte.
S’inspirant des églises de Carbini et de Poggio di Tallano, elle les dépasse par son harmonie et le raffinement de son décor. Les modillons sont sculptés de motifs différents parmi lesquels des petites têtes humaines très expressives.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Santa Maria Figaniella
Chapelle:
Santa Maria Assunta
Pieve:
Veggeni
Diocèse:
Ajaccio

Coordonnées Google Earth:
41°42'22.22"N 9°00'10.57"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
41°42.371’N 009°00.171’E
Altitude:
473 m

Carte IGN:
Sartène, 4254 OT, Santa Maria, point 4155,8-554 marqué Annunziata

Accessibilité:
en voiture ; dominant la vallée de Baracci, dans le hameau et en léger contrebas d’une boucle de la départementale D19

Modalités de visite:
extérieur accessible ; intérieur : clé chez Mr Toussaint Giovachini (dans village)

Datation:
1150
Dimensions:
14 m x 6 m

Classement monument historique:
1927
26/04/2017:
10/09/2012 avec Monsieur Toussaint Giovachini

Galerie

Historique et description

Au 12e siècle, Pise intensifie sa mainmise sur la Corse et édifie de nombreuses chapelles en faisant appel à des artisans venant de Toscane ou de Sardaigne.
Si, en Balagne, les constructeurs innovent en jouant sur la polychromie, le Sud de la Corse reste plus traditionnel, misant sur le décor sculpté. Santa Maria Assunta en est un bon exemple : un double bandeau (motif mouluré et motif en dents d’engrenage) et une frise d’arcs font le tour de l’édifice y compris sur la façade ouest délimitant sur celle-ci un fronton triangulaire souligné par les corniches.
L’ensemble est une réalisation très aboutie datée de 1150.
La façade de Santa Maria Figaniella est particulièrement belle (à voir en fin d’après-midi) : la porte au linteau monolithe est surmontée d’un double arc en plein cintre fait de longs claveaux qui touchent les modillons terminant l’arcature courant horizontalement. Deux bandeaux forment la base du triangle du fronton bordé de six petits arcs (trois de chaque côté) encadrant un arc plus grand surmontant une croix ajourée. La même disposition se retrouve sur le fronton est. L’arcature court aussi sur l’arrondi de l’abside. Celle-ci a gardé son toit en teghie mais est en partie cachée par le campanile construit tardivement.
Les modillons sont tous sculptés : têtes humaines, motifs géométriques, têtes d’animaux, serpents enroulés, lignes parallèles….. Cette diversité de décor contraste avec la grande harmonie des arcs tous faites sur le même modèle (taillés en creux dans un bloc monolithe et soulignés par un trait gravé).
De chaque côté, trois fenêtres en meurtrière dont les linteaux rectangulaires échancrés sont décorés soit d’une ligne gravée, soit d’une cordelette. La porte du mur sud a été déplacée : le tracé d’origine se voit encore à l’extérieur ainsi qu’à l’intérieur (derrière une tenture). Le soubassement de l’édifice est souligné par un bandeau mouluré.
A l’intérieur, la nef unique, de 14m x 6m environ, se terminait par une abside voûtée en cul de four. Mgr Mascardi rapporte, en 1587, que le maitre-autel est sous une abside décorée d’antiques peintures. Les transformations ayant muré l’abside, on ne sait ce qu’il en reste. La dernière restauration, en 1950, a mis en place une voûte en ciment qui cache la partie supérieure de l’autel baroque.
Un mémorial près de l’église évoque la mémoire des habitants du village tombés sous les drapeaux.

Bibliographie

Arnoux-Gabrielli A., Eglises romanes de Corse, 2016, p. 157
Coroneo R., Chiese romaniche della Corsica, 2006, p. 126-127, 134-135
Corse du Sud, Gallimard, 2009, p. 96-97, 198
Guide Bleu, 2009, p. 200
Guide Vert, 2009, p. 382
Massiani St., La Corse et ses chapelles romanes, 1991, p. 105-106
Monuments de Corse, 2003, p. 210-211, 244
Moracchini-Mazel G., Corse romane, 1972, p. 203-204
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse,1967, t. 1 p. 140, 171, 172, t. 2 p. 375

Internet :

Culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr
decouvrirlacorse.chez.com/romanes
france-romane.com
jalladeauj.fr
romanes.com
verges.jeanmarie.free.fr