Murato: San Giovanni Evangelista

La chapelle, dominant le quartier haut de Murato, a été maintes fois remaniée. Elle a gardé son abside et présente un arc triomphal aux claveaux foncés et clairs disposés en alternance. La porte sud et la fenêtre de l’angle sud-est semblent d’origine, soit du 10e siècle ( ?)

Situation géographiqueImprimer

Village:
Murato
Chapelle:
San Giovanni Evangelista
Pieve:
Bevinco
Diocèse:
Nebbio

Coordonnées Google Earth:
42°34'32.79"N 9°19'29.15"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°34.547’N 009°19.473’E
Altitude:
531 m

Carte IGN:
Bastia Golfe St Florent 4348 OT, dans la partie sud de Murato point 4256,2-573,5 marqué San Giovanni chap.

Accessibilité:
Dans Murato, quartier Murato Soprano

Modalités de visite:
extérieur accessible ; clé à  la mairie ou chez Monsieur Pascal André Magnan

Datation:
10e siècle ( ?)
Dimensions:
19,40 m x 5,30 m

Classement monument historique:
non
28/06/2017:
26/08/2013

Galerie

Historique et description

L’église San Giovanni Evangelista est repérable de tout le village grâce à son clocher triangulaire arborant une grande horloge. Elle se dresse dans la partie haute de Murato (Murato Soprano) sur une esplanade bien dégagée.
Remaniée à plusieurs reprises, elle est construite sur la roche en place (qui est visible à la base de l’abside) et affiche encore certains éléments romans : l’abside semi-circulaire est orientée à l’est et est percée d’une petite fenêtre meurtrière surmontée d’une imposante archivolte rectangulaire échancrée en plein cintre.
Les côtés sont marqués par un chaînage de pierres blanches.
Deux portes donnent accès à l’édifice : l’une, à l’ouest, et l’autre, au sud, surmontées toutes deux d’un long linteau monolithe et précédées de deux marches rectilignes à l’ouest, semi-circulaire au sud. De ce même côté une porte a été obturée au moment de la construction de la chapelle latérale.
Les murs sont percés de fenêtres dont seule celle de l’angle sud-est semble d’origine car elle est surmontée d’une archivolte échancrée en plein cintre.
Là où le crépi a disparu, on peut apercevoir des pierres assez irrégulières qui pourraient attester d’une construction assez ancienne (vers le 10e siècle ?).
Un clocher triangulaire a été ajouté en 1880 du côté nord avec une horloge. L’explication de ce clocher triangulaire est double : par souci d’économie d’une part et, d’autre part, pour permettre à tout le village de voir l’heure !
La nef unique, de 9,40 m x 5,30 m, se termine par une abside soulignée par un arc triomphal composé de claveaux de couleur gris et blanc disposés en alternance. Les consoles ne présentent aucun décor. La porte occidentale est surmontée, à l’intérieur, un linteau en bâtière.
C’est de l’intérieur que l’on perçoit le mieux les différentes transformations : adjonction de deux chapelles latérales, modification des fenêtres et percement d’une large baie dans la façade occidentale, baie décorée d’un vitrail moderne.
L’église, qui servit d’église paroissiale à partir du 17e siècle pour remplacer San Michele jugée trop éloignée, a elle aussi été abandonnée après la construction de l’église de l’Annonciation.
Elle fut restaurée en 1987.

Bibliographie

Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t.2 p. 260

Internet


corsicatheque/histoire(patrimoine)/eglises, chapelles et couvents