Ogliastro: San Michele

L’intérêt de cette église fortement refaite, réside dans le mur nord : l’appareillage et les fenêtres meurtrières surmontées d’un arc à claveaux de tuffeau permettent de la dater du 10e siècle.
Au 15e siècle, la nef fut recouverte de fresques dont il ne reste que quelques vestiges.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Ogliastro
Chapelle:
San Michele
Pieve:
Nonza
Diocèse:
Nebbio

Coordonnées Google Earth:
42°48’26.40"N 9°20’20.71"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°48.441’N 009°20.336’E
Altitude:
67 m

Carte IGN:
Cap Corse 4347 OT, à  la hauteur de la marine d'Albo, point 4280,2-572,1

Accessibilité:
A la marine d'Albo, prendre le sentier balisé « sentier santé ». Monter durant une petite dizaine de minute. La chapelle est sur le bord du sentier

Modalités de visite:
ruines accessibles

Datation:
10e siècle ; fresques du 15e siècle
Dimensions:
19,20 m x 6,65 m

Classement monument historique:
-
21/10/2017:
03/05/2013

Galerie

Historique et description

L’église San Michele, ou du moins ce qui en reste, daterait du 10e siècle si l’on en juge par le mode de construction du mur nord, fait d’un appareil de petites pierres avec essai de chainage de pierres plus larges.
Ses deux fenêtres meurtrières sont surmontées d’un arc formé de petits claveaux de tuffeau bien taillé.
La façade occidentale et le mur sud ont été entièrement refaits.
L’abside a complètement disparu, une arase en donne le tracé.
La nef unique, de 19,20 m x 6,65 m, était entièrement recouverte de  fresques. Il en reste un morceau près de l’angle nord-ouest et un autre fragment en-dessous d’une des fenêtres meurtrières. Presque effacée, il n’est plus possible d’identifier les motifs.
Il reste pourtant des traces d’incision au poinçon faites dans « l’intonaco » et délimitant avec précision la figure et le nimbe des saints. Sur le fragment en dessous de la petite fenêtre, on aperçoit, à droite, la trace d’un couteau qui pourrait être celui de Saint Barthelemy portant sa peau. A sa gauche, un saint (ou une sainte) nimbé. On pourrait y voir la figuration des Saints disposés ici sur le mur et non sur l’abside comme partout ailleurs.
Ces fresques seraient à dater du 15e siècle.
L’église se dresse dans un ancien cimetière désaffecté délimité par un muret en bordure d’un sentier santé.

Bibliographie

Massiani St., La Corse et ses chapelles romanes, 1991, p. 29
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t.2 p. 250
Orsolini J., L’art de la fresque en Corse de 1450 à 1520, 2003, p. 40