Olcani: San Quilico

Datée du 10e siècle par les uns, du 12e siècle pour les autres, et transformée au 18e siècle, la chapelle San Quilico a gardé son abside décorée d’une jolie arcature aux claveaux de tuffeau. La voûte en cul de four est encadrée d’un arc triomphal formé de claveaux clairs et foncés disposés en alternance.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Olcani
Chapelle:
San Quilico
Pieve:
San Quilico
Diocèse:
Nebbio

Coordonnées Google Earth:
42°48'20.14"N 9°22'19.59"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°48.337’N 009°22.320’E
Altitude:
322 m

Carte IGN:
Cap Corse 4347 OT, au nord de Nonza, point 4280-575,5

Accessibilité:
Prendre la D 233 et passer Ogliastro vers Olcani. Après le panneau info sur le village et avant le hameau d'Olcani, prendre un chemin à  droite. La chapelle se trouve un peu plus haut sur la gauche.

Modalités de visite:
accessible

Datation:
10e s. (Moracchini), 12e s.(Coroneo, Istria), réfection 18e siècle
Dimensions:
9,15 m x 6 m

Classement monument historique:
-
21/08/2017:
03/05/2013

Galerie

Historique et description

Construite de pierres taillées régulièrement disposées, la chapelle San Quilico n’a conservé que ses murs extérieurs. Charpente et toiture se sont effondrées.


Elle doit son charme au décor extérieur de l’abside composé de 6 pilastres soutenant les arcatures formées de claveaux en tuffeau. Un arc sur deux repose sur une console taillée en pointe. Cette alternance se retrouve aussi à Valle di Rostino et permet de dater les édifices du 10e siècle selon G. Moracchini-Mazel, du 12e selon R. Coroneo et D. Istria. Ce dernier voit dans ce type de décor une influence non pas pisane mais plutôt du nord de l’Italie.
Toujours sur l’abside, la fenêtre meurtrière est surmontée d’une archivolte taillée dans un bloc de tuffeau.
La corniche, en partie disparue, était formée de deux rangées superposées de blocs, toujours en tuffeau. Le fronton est, dominant le sommet de l’abside, est percé d’une croix ajourée qui a été obturée.
A l’ intérieur, l’ abside est soulignée par un très bel arc formé de claveaux en tuffeau clair et de schiste vert clair disposés en alternance. La voûte en cul de four porte encore des traces éparses de fresques dont les motifs ne sont plus identifiables.


Dans la nef de 9,15 m x 6 m, deux portes ont été percées : l’une dans le mur ouest, l’autre dans le mur nord, doté d’une petite fenêtre.
L’autel se perçoit sous les ronces.


La façade occidentale a été refaite au 18e siècle. Un document de 1760 atteste, en effet, que la chapelle après avoir été interdite d’accès vu son mauvais état, a été restaurée grâce à des aumônes de blé et de vin. En 2003, ce sont l’A.S.C.O. et Ramparts qui ont entrepris la consolidation de l’arc triomphal.

Bibliographie

Coroneo R., Chiese romaniche della Corsica, 2006, p. 61-63, 72, 74-75, 78, 104
Guide Vert, 2009, p. 132
Istria D., Pouvoirs et fortifications dans le nord de la Corse XIe-XIVe siècle, 2005, p. 117
Massiani St., La Corse et ses chapelles romanes, 1991, p. 28
Moracchini-Mazel G., Corse romane, 1972, p. 59
Moracchini-Mazel G., Corsica Sacra, 2004, p. 239-240
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t 1 p. 49-50, t. 2 p. 250

Internet :


Le site a été consolidé par l’association Remparts avec le soutien de l’ association ASCO
France-romane.com
histoire.du.nebbio
Jalladeauj .fr
Romanes.com