Ortiporio-Pianelli: Michele

Petite chapelle du 12e siècle présentant une belle abside et une curieuse façade occidentale maladroitement refaite sans doute aux 16e-17e siècles.

 

 

 

 

 

Situation géographiqueImprimer

Village:
Ortiporio- Pianelli
Chapelle:
San Michele
Pieve:
Casacconi
Diocèse:
Mariana

Coordonnées Google Earth:
42°27’17.90"N 9°20’52.42"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°27.298’N 9°20.873’E
Altitude:
554 m

Carte IGN:
Vescovato 4349 OT, point 4240,7-577marqué Chapelle S. Michel

Accessibilité:
le long de la route au hameau de Pianelli en face de la cabine EDF

Modalités de visite:
extérieur accessible; clé au hameau

Datation:
première moitié du 12e siècle ; 16e-17e siècles
Dimensions:
8,95 m x 4,40 m

Classement monument historique:
-
23/05/2017:
02/09/2016

Galerie

Historique et description

La petite chapelle San Michele est humblement située dans le hameau de Pianelli en contre-bas des routes qui mènent à Ortiporio. L’urbanisation moderne a eu pour résultat de l’entourer de maisons et d’un poste de l’EDF.

L’édifice a gardé tous les critères romans : orientation est-ouest, abside semi-circulaire, porte surmontée d’un linteau en triangle monolithe taillé d’arc en plein cintre surbaissé délimitant un tympan nu, piédroits monolithes.

L’édifice a été entièrement crépi mais ce dernier s’est effrité à certains endroits ce qui a permet de se faire une idée du mode de construction.

Dans le bas de l’abside, le mur est composé de petites pierres soigneusement travaillées disposées en assises horizontales aux joints réguliers. Ce même mode de construction apparaît aussi dans le bas du mur nord.

La façade occidentale quant à elle semble avoir été refaite en remployant les pierres taillées à angles droits dans la partie inférieure mais disposées sans soin et avec des joints importants. Dans la partie supérieure de cette façade, on remarque des pierres obtenues par simple débitage.

L’édifice, sans doute construit dans la première moitié du 12e siècle, a donc connu une reconstruction partielle : l’abside et les bas des murs latéraux sont restés d’origine tandis que la façade ouest a été refaite ultérieurement en ménageant une fenêtre ovale et un clocheton. Dans le fronton est, une autre fenêtre ovale remplace la traditionnelle croix ajourée. Est-ce à ce moment que l’on a ajouté les trois contreforts  pour soutenir la voûte remplaçant la charpente ? C’est possible. Ces modifications pourraient dater des 16e-17e siècles.

L’édifice présente deux portes : l’une dans la façade ouest, l’autre dans le mur sud que l’on suppose surmontée d’un arc de décharge reposant sur un linteau monolithe. G. Moracchini-Mazel a remarqué que le tympan de la porte occidentale a conservé des traces d’enduit et que par conséquent il pourrait avoir été peint.

Deux marches donnent accès à la petite nef de 8,95 m x 4,40 m. L’abside voutée en cul de four est percée d’une fenêtre meurtrière, seul élément roman encore visible à l’intérieur. Celui-ci étant entièrement crépi, il est impossible de percevoir les détails de l’arc triomphal.

La chapelle voûtée sert encore au culte occasionnellement mais n’est plus l’église paroissiale, celle-ci se situant sur la hauteur.

Bibliographie

Coroneo R., Chiese romaniche della Corsica, 2006, p. 127
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t.2 p. 240-241

Internet

Camuffo P., Eglise de San Michele de Ortiporio, Médiathèque culturelle de la Corse et des Corses/m3c.univ-corse.fr