San Giovanni di Moriani: San Mamiliano

Rustique et solide chapelle plantée sur un sommet à 764 m d’altitude datant du début du 10e siècle d’où la vue est superbe (par temps clair !).

Situation géographiqueImprimer

Village:
San Giovanni di Moriani
Chapelle:
San Mamiliano
Pieve:
Moriani
Diocèse:
Mariana

Coordonnées Google Earth:
42°22’24.98"N 9°27’55.75"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°22.416’N 9°27.951’E
Altitude:
764 m

Carte IGN:
Cervione 4351 OT point 4234-586,5 marqué San Mamiliano chapelle

Accessibilité:
partir du hameau de Ciotti vers U Casone puis prendre le sentier (balisé)

Modalités de visite:
montée d’environ 45 min.

Datation:
première moitié du 10e siècle

Dimensions:
8,10 m x 4,65 m

Classement monument historique:
inv. préliminaire
16/12/2017:
17/09/2016

Historique et description

La montée est raide mais l’effort en vaut la peine : la chapelle San Mamiliano est perchée sur un sommet à 760 m d’altitude d’où la vue sur la plaine est superbe  (par temps clair !). Située à la croisée de plusieurs sentiers de randonnées (dont un sentier botanique), elle revit chaque année vers le 15 septembre pour la fête de San Mamiliano. Un abri a été construit en face de la chapelle pour les randonneurs.

Elle apparaît comme solidement accrochée au rocher et semble en effet ne pas avoir souffert de trop de reprises. Son appareillage trahit une certaine rusticité. Les petites pierres disposées en assises minces sont mélangées à de grosses dalles de chainage ce qui induirait une datation de la première moitié du 10e siècle comme d’autres exemples de ce type (San Pancrazio à Corte, Sant’Andrea à Bisinchi par ex.).

La nef se termine par une abside semi-circulaire reposant sur la roche. La petite fenêtre absidiale est surmontée d’une archivolte taillée en arc brisé aigu. La façade ouest est percée de la seule porte donnant accès à l’édifice. Celle-ci est surmontée d’un arc en plein cintre formé de claveaux réguliers.

Cette chapelle construite sans doute en 936 n’a connu que de légères modifications, effectuées probablement à la fin du 17e siècle avec l’intervention du maître maçon et stucateur Giovan Battista Friscione : les croix ajourées des frontons est et ouest ont été obturées, une petite fenêtre a été ajoutée tardivement dans le mur sud.

A l’intérieur, la petite nef unique (8,10m x 4,65m) est presqu’entièrement recouverte d’un cimentage gris, à l’exception du mur nord ce qui permet de distinguer une inscription mentionnant le nom de Mamiliano. Il est à noter que ce mur intérieur fait de grands blocs contraste avec le mur extérieur composé d’un petit appareillage.

La nef se termine par une abside couverte d’une voûte en cul de four encadrée d’un bel arc triomphal fait de grands claveaux clair.

Au-dessus du maître-autel, un tableau représente San Mamilio en costume d’évêque terrassant le dragon (copie d’un tableau du 18e siècle). Selon la tradition, Mamilano fit partie des nombreux Africains qui, fuyant devant la pénétration vandale, se refugièrent en terre italique. Il vécut en anachorète sur l’île de Monte Giove (appelée plus tard île de Monte Cristo) où il mourut en saint ermite.

Mgr Marliani en 1646 mentionne qu’il s’agit d’une ancienne église paroissiale ouverte le jour des Rogations. L’édifice fut remis en état au cours du 19e siècle. Plus récemment, en septembre 1961, la toiture a été refaite grâce à des volontaires.

La tradition voulait que la veille de la fête (le 15 septembre), les habitants allument un grand feu à côté de l’abside, signal auquel répondaient les villages d’alentour par d’autres feux. Ce feu pouvait être aussi parfois un signal de détresse quand on voulait prévenir d’un danger.

Bien que cet édifice porte le vocable de San Mamiliano, un des deux patrons de l’abbaye de Monte Cristo, il n’est pas certain qu’il appartenait à cette abbaye.

 

Bibliographie

Massiani St., La Corse et ses chapelles romanes, 1991, p. 75
Moracchini-Mazel G., Corsica Sacra, 2004, p. 316
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t.1 p. 45, t.2 p. 232, 419

Internet

Voir au vocable
corse-romane.com
Culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr
San.giovanni.pagespro-orange.fr/chapelles
Verges.jeanmarie.free.fr