Pietralba - Pedano: S Giovanni Evangelista.

Située à la croisée des chemins, en pleine nature, il ne reste plus grand-chose de cette église dont la construction remonte au 9e siècle. Grâce à une association locale, une partie de l’édifice a été préservé et se présente aujourd’hui comme une arche dominant un paysage vallonné et dénudé.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Pietralba, hameau de Pedano
Chapelle:
San Giovanni Evangelista
Pieve:
Caccia
Diocèse:
Mariana

Coordonnées Google Earth:
42°32'49.05"N 9°09'51.09"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°32.813’N 9°09.839’E
Altitude:
504 m

Carte IGN:
Vescovato 4349 0T, vers le point 4250,5-560,2

Accessibilité:
en voiture jusqu'à  Pedano, puis 30 min de marche (prévoir des chaussures fermées) ; en 4X4 depuis la nationale 1197 (dernier sentier avant le pont de Pietralba). A pied : de la place de Pedano, prendre le sentier qui descend à  droite de la fontaine, contourner la colline sur laquelle se dresse la chapelle San Michele et suivre la piste, traverser le lit d'un ruisseau puis prendre à  droite et entrer dans un pà¢turage. Marche en plein soleil (pas d'ombre).

Modalités de visite:
accessible (bien refermer les portails)

Datation:
9e ; 11e ; 18e siècle
Dimensions:
7,40 m x 4,49 m

Classement monument historique:
-
29/06/2017:
31/07/2011

Galerie

Historique et description

Dominées de loin par la chapelle San Michele, les ruines de San Giovanni se dressent en pleine nature irriguée par de petits ruisseaux. Vues de loin, on les prendrait pour un petit tunnel voûté.
Il s’agit pourtant des vestiges d’une église baroque présentant, à l’intérieur, 5 pilastres destinés à étayer une voûte à pénétration du 18e siècle. Il ne reste rien des murs est et ouest.
De graves fissures étant apparues dans les murs, l’Association pour la sauvegarde des monuments cultuels de Pietralba s’est associée à la FAGEC et à l’A.S.C.O. pour entreprendre des travaux indispensables de consolidation.
Lors de ces travaux, il est apparu que l’édifice baroque a été construit sur un sol médiéval. Des pierres bien taillées ont d’ailleurs été retrouvées dans les amas d’éboulis ainsi qu’un claveau de l’arc absidal.
Cet édifice du 11e siècle aurait remplacer une chapelle préromane dont l’arase de l’abside a été retrouvée après dégagement des blocs écroulés. Les moellons ayant servi à construire cette abside sont de petites dimensions et à peine taillés, ce qui induit une datation du 9e siècle.
C’est sans doute l’église médiévale que Mgr Marliani mentionne lors de sa visite pastorale d’octobre 1646. Il la qualifie de belle petite église et ajoute qu’elle sert pour le village de Pedano et pour deux hameaux aujourd’hui disparus.
D’après certains textes, une réfection, portant sur les murs latéraux, eut lieu en 1708.
En 1769, l’édifice était encore doté d’un petit chœur et d’un petit campanile L’abside a donc dû être abattue après cette date lors des dernières réfections de l’édifice.
L’édifice baroque, de 7,40 m x 4,50 m, est de plan rectangulaire et comportait une porte ménagée dans le mur est remplaçant l’abside médiévale.
L’église San Giovanni, sans doute désaffectée vu son isolement, a donc connu trois époques de constructions : le 9e, le 11e et le 18e siècle.
.

Bibliographie

Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 2 p. 224
Les sanctuaires préromans de Corse, 1. L’ancienne église San Giovanni Evangelista à Pietralba, Cahier Corsica, 220, 2005, p. 3-18