Pietralba - Pedano: S Michele

Petite chapelle située à 580 m d’altitude sur un sommet dominant toute la région.
Ruinée et reconstruite, les parties primitives (11e et 12e siècle) sont visibles du côté ouest (porte, linteau et angles des murs). Elle vaut le déplacement pour le point de vue.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Pietralba, hameau de Pedano
Chapelle:
San Michele
Pieve:
Caccia
Diocèse:
Mariana

Coordonnées Google Earth:
42°32'41.80"N 9°10'25.51"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°32.699’N 9°10.428’E
Altitude:
580 m

Carte IGN:
Vescovato 4349 OT, point 4250,4-561 marqué chlle San Michele rnes

Accessibilité:
en voiture jusqu’au hameau de Pedano (D 308 à partir de Pietralba), à la place laisser la voiture puis un quart d’heure à pied : prendre à gauche, puis à droite ; entrer dans un pâturage (ancienne aire de battage) et monter vers la chapelle. Attention : pour que la montée vers la chapelle ne soit pas trop pénible, il convient de prendre par le côté droit en longeant la clôture. De bonnes chaussures fermées sont conseillées.

Modalités de visite:
accessible en permanence.

Datation:
11e-12e siècle
Dimensions:
6,32 m x 4,08m

Classement monument historique:
27/06/2017:
31/07/2011

Galerie

Historique et description

Située dans le hameau de Pedano, la chapelle Saint Michel est érigée sur une colline dominant le paysage. Dans le hameau, passer devant une ancienne aire de battage se dessinant dans une végétation de chardons.
L’ascension en vaut la peine : le point de vue est superbe car la vue s’étend sur les côtes de la Balagne et domine la vallée de l’Ostriconi. Ne pas oublier de sonner la cloche en arrivant !

La chapelle, sauvée de l’effondrement par la FAGEC et l’ASCO, offre un aspect reposant. Les parties romanes se distinguent par le soin de la construction : de gros blocs de calcaire blanc gris provenant de la région de Pietralba.
La façade occidentale et les angles NW et SW sont les mieux conservés, l’abside semi-circulaire n’existe plus et a été remplacée par un mur plat avec un petit clocheton. On entre donc maintenant par l’abside primitive.
La seule porte d’origine, située à l’ouest, est surmontée de deux linteaux monolithes. Le seuil est lui aussi monolithe.
La voûte initiale a été remplacée par deux travées de voûte à pénétration.
L’intérieur de la chapelle est décoré de tableaux offerts par un artiste contemporain, Pierre Varat, le Saint Michel est d’une grande beauté.

Du sommet de la colline, on aperçoit, vers l’ouest, les ruines de San Giovanni Evangelista.
L’abside, quant à elle, était pointée vers le baptistère de San Jiabico à Sorio, à la Bocca di Tenda à 1200 m d’altitude.

Bibliographie

Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 2 p. 225
(Sorio, t. 1 p. 125)

Internet


Le site a été consolidé par la FAGEC avec le soutien de l’ association ASCO
France.romane.com