Talasani: San Pietro di Prignani

Si elle a été en partie reconstruite au 17e siècle, la chapelle San Pietro présente une abside et un mur d’origine datés des 7e-9e siècles pour G. Moracchini, du 12e siècle pour R. Coroneo.

Elle est érigée dans un très bel endroit au milieu de châtaigniers le long de sentiers de randonnée.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Talasani
Chapelle:
San Pietro di Prignani
Pieve:
Tavagna
Diocèse:
Mariana

Coordonnées Google Earth:
42°24'49.11"N 9°29'13.70"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°24.816'N 9°29.228'E
Altitude:
336 m

Carte IGN:
Vescovato 4349 OT, point 4238,5-588,6 marqué Rnes de Prignani

Accessibilité:
A la croix de Talasani (D 330 au nord du village), laisser la voiture dans un tournant (borne touristique bleue) et suivre le sentier fléché. Une dizaine de minutes à  pied.

Modalités de visite:
accessible

Datation:
7e-9e s. (Moracchini), 12e s. (Coroneo) ; 17e siècle, 20e Siècle
Dimensions:
10, 90 m x 6,35 m (ext)

Classement monument historique:
inventaire préliminaire
17/08/2017:
12/05/2015

Galerie

Historique et description

La chapelle San Pietro di Prignani est parvenue jusqu’à nous grâce à des profondes restaurations faites à partir des années 1990 par la FAGEC, puis par un chantier de jeunes et la municipalité : consolidation de l’abside, remontages des frontons est et ouest avec leur croix ajourée, nouvelle charpente et toiture en teghie, construction d’un mur de soutènement au nord et d’une fontaine.
Située sur un promontoire dans les châtaigniers, elle occupe un site superbe plein de calme et de sérénité.


D’après l’étude de G. Morcchini-Mazel, l’édifice remonte aux 7e-9e siècles comme en témoigne le mur de l’abside et une partie du mur sud aux petites pierres éclatées hourdées à la chaux.
Les grandes pierres des angles semblent équarries plutôt que taillées.
La nef, de 10,90 m x 6,35 m (ext), se termine par une abside encadrée d’un arc triomphal composé de claveaux de hauteur inégale mais disposés avec soin.
La voûte en cul de four est construite en tout petit appareil irrégulier. Il n’y avait qu’une fenêtre meurtrière dont le contour a été dégagé lors des travaux de restauration.
Pour Roberto Coroneo, cette chapelle est à placer dans le grand mouvement de construction du 12e siècle.
Au cours du temps, le mur nord, en surplomb du versant, a bougé et a dû être reconstruit ainsi que le mur occidental à l’exception des deux angles.
L’ancien linteau triangulaire de la porte a été récupéré et replacé dans le nouveau mur. Un acte notarié nous apprend que ces travaux ont eu lieu en 1687.
La chapelle ayant appartenu à l’abbaye de Monte Cristo, est devenue par la suite église paroissiale, puis devint chapelle funéraire.

Bibliographie

Abbayes primitives et monuments du Haut Moyen Age en Corse, XXIV La chapelle S. Pietro di Prignani à Talasani, 189-190, 2000, p. 19-28
Coroneo R., Chiese romaniche della Corsica, 2006, p. 171
Michel F., Pasqualaggi D., La Corse, Carte archéologique de la Gaule, 2013, p. 274
Moracchini-Mazel G., Corsica Sacra, 2004, p. 310
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, 1, p. 24, 2, p. 231

Internet

culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr