Urtaca: S Nicolao

A la croisée des chemins avant le village d’Urtaca, cette petite chapelle présente encore l’abside traditionnelle des églises romanes ainsi que des traces du toit de l’abside en teghie.
Pour le reste, la voûte a été modifiée ce qui a nécessité l’adjonction de contreforts.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Urtaca
Chapelle:
San Nicolao
Pieve:
Ostricone
Diocèse:
Mariana

Coordonnées Google Earth:
42°35'46.22"N 9°09'42.70"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°35.773'N 009°09.704'E
Altitude:
228 m

Carte IGN:
Ile Rousse 4249 OT, point 4256,1-560,7 marqué San Nicolao

Accessibilité:
en voiture ;de la nationale 1197, prendre vers Urtaca ; la chapelle se situe dans un lacet au carrefour de la D. 8 et la D. 208

Modalités de visite:
clés à  la mairie (04 95 48 21 39)

Datation:
11e siècle
Dimensions:
12 m x 7 m

Classement monument historique:
23/05/2017:
10/10/2012 en compagnie de Monsieur Cadenel

Galerie

Historique et description

La petite chapelle, située avant le village, est toute simple avec une nef unique de 12m x 7 m.
Elle a été fortement remaniée : l’extérieur est recouvert de crépi et la modification de la voûte a nécessité l’adjonction de contreforts sur les murs latéraux.
Plus de fenêtres meurtrière, mais deux oculi, l’un sur la façade occidentale, l’autre sur le mur sud sur lequel est aussi percé une fenêtre rectangulaire.
Sous le crépi, on peut voir, par endroits, la maçonnerie composée de blocs de pierre et l’arase formée de pierres plus petites ce qui a permis à Genevière Moracchini-Mazel de dater l’édifice du 11e siècle.
Autres traces romanes : l’ abside semi-circulaire voûtée en cul de four ainsi que le tracé du toit en teghie qui se dessine sur le fronton est.
Sur le mur nord, on perçoit les traces d’une porte.
L’intérieur est entièrement baroque. Le plafonnage recouvre tout, y compris la voûte en cul de four de l’abside.
L’autel est fortement surélevé : deux larges paliers y donnent accès. Derrière l’autel actuel, on discerne l’emplacement d’un autel antérieur ainsi que le pavement en anciennes tomettes. Peut-être peut-on y voir l’emplacement de l’autel roman. Un rideau ferme l’abside.
La chapelle est bien entretenue, le sol a d’ailleurs été refait dernièrement.
En 1646, elle était toujours l’église paroissiale mais plus pour très longtemps car l’oratoire de l’Annunziata, situé dans le village même, fut agrandi pour la remplacer.
La statue de San Nicolao, achetée à Bari en Italie en 1857, passe chaque année l’été dans l’église paroissiale. On l’y amène lors d’une fête le premier dimanche du mois d’août pour la ramener à la chapelle pour le 6 décembre. La statue pesant près de 440 kg, une douzaine d’hommes sont nécessaire pour la porter !
San Nicolao est très populaire en Corse, puisque une bonne trentaine de sanctuaires lui sont dédiés.

Bibliographie


Massiani St., La Corse et ses chapelles romanes, 1991, p. 51
Moracchini-Mazel G., Corsica Sacra, 2004, p. 148-150
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 2, p. 234

Site internet


France-romane.com