Vescovato: S Martino

L’église baroque perchée sur un éperon dominant le village remplace une première chapelle de style roman jugée trop petite par les évêques de Mariana, qui, fuyant la côté, s’établirent à Vescovato vers 1269. Une bonne occasion de flâner dans les rues étroites de ce village de la Casinca.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Vescovato
Chapelle:
San Martino
Pieve:
Casinca
Diocèse:
Mariana

Coordonnées Google Earth:
42°29'35.96"N 9°26'22.63"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°29.607’N 009°26.377’E
Altitude:
167 m

Carte IGN:
Vescovato 4349OT, au centre du village, point 4247,3-582,7

Accessibilité:
en voiture à  quelques kilomètres de la N198. Au sud du carrefour de Casamozza (vers Aleria), prendre à  Torra vers Vescovato

Modalités de visite:
clé à  la mairie (04 95 36 70 19)

Datation:
fondation 1050, agrandissement 1380, puis en 1646, 1865-1879, 1928 (clocher)
Dimensions:
église entièrement reconstruite

Classement monument historique:
23.10.2012
29/06/2017:
23/10/2012

Galerie

Historique et description

Le village de Vescovato est typique des villages de la Casinca : logé sur un éperon rocheux dont il épouse les formes, il domine la plaine.
Fondé à la fin du 13e siècle, après la grande défaite de Pise, par l’évêque (vescovo) de Mariana, il resta siège épiscopal jusqu’en 1570. A la fin du 13e siècle et au début du 14e siècle, les côtes et les grandes vallées corses sont, en effet, abandonnées pour des raisons d’insécurité et d’insalubrité au profit d’endroits mieux protégés.
A la Renaissance, Vescovato fait figure de petite capitale culturelle de la Casinca avec les chroniqueurs Pierre-Antoine Monteggiani, Marc-Antoine Ceccaldi et surtout Antoine Filippini.
Emergeant des hautes maisons serrées les unes sur les autres, l’église Saint Martin occupe l’extrémité de l’éperon rocheux. De façade baroque, elle connut plusieurs remaniements et agrandissements liés à la vie du village. Un plan, affiché dans le fond de l’église, indique clairement les différents travaux entrepris.
1050 : construction de l’église de type roman. Sans doute une chapelle à nef unique orientée E-W (orientation conservée). Une partie de mur d’origine est englobé dans les agrandissements postérieurs. Difficilement accessible, cette portion de mur se trouve du côté sud, près du clocher.
1380 : Agrandissement de l’église primitive par l’évêque Francesco de Marienda, évêque de Mariana (deux plaques réencastrées dans la façade, mentionnant l’une la date au-dessus de la porte de gauche, l’autre le nom de l’évêque au-dessus de la porte principale).
1436-1441 : transformation et embellissement sous l’impulsion de Mgr de Germanis : tabernacle et maître-autel en marbre blanc attribuables aux ateliers des Gaggini, sculpteurs lombards fixés à Gênes au 15e siècle.
D’autres travaux eurent encore lieu aux 17e, 19e et même 20e siècles.

Bibliographie


Guide Bleu, 2009, p. 132
Guide Vert, 2009, p. 518
Haute Corse, Gallimard, 2004, p. 239
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 2 p. 227-228

Internet


Site de Vescovato-patrimoine