Ventiseri: San Michele

L’histoire de la petite chapelle San Michele est liée à celle du château de Covasina construit au 9e siècle sur une colline dominant la plaine. Bien qu’en ruines, le site vaut une visite.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Ventiseri
Chapelle:
San Michele
Pieve:
Covasina
Diocèse:
Aleria

Coordonnées Google Earth:
41°58'00.91"N 9°21'55.97"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
41°58.015'N 9°21.933'E
Altitude:
176 m

Carte IGN:
Solenzara 4253 ET, point 4188,2-581,7 marqué Coassina Chau Rnes

Accessibilité:
En venant de la côte, prendre la D 745 ; après un grand lacet, petit sentier qui part sur la gauche ; sentier barré par de gros rocher. Suivre le chemin qui mène au château ; la chapelle est à  côté

Modalités de visite:
Accès libre, ruines

Datation:
9e, 10e, 11e siècle, 17e-18e siècles
Dimensions:
6,30 m x 4,55 m

Classement monument historique:
non
23/10/2017:
09/05/2015

Galerie

Historique et description

Le château de Covasina est bâti sur un endroit stratégique car il surplombe toute la plaine avoisinante. Ce lieu était déjà occupé par les Romains et relié au port de Palo et à la Strada Romana dont on peut encore voir le tracé.
Ptolémée, dans son énumération des peuplades de la Corse, mentionne que le Fiumorbo est peuplé par les Koumasanoi ou Comasini. Koumasanoi signifie « chevelus » et c’est ainsi que l’on dénommait les habitants de la Gaule septentrionale. On peut donc supposer que la région a été colonisée par des vétérans gaulois.


Selon Giovanni della Grossa, le château fut construit par Truffeta, envoyé de Charlemagne, qui aurait lutté contre les Biancolacci, une des plus anciennes familles seigneuriales de Corse.
La partie la plus ancienne du château se situe au nord car les murs sont construits de petites pierres bien taillées liées au mortier, les trous de charpente résultant de l’écartement des assises. Ce type d’appareillage suggère une datation du 9e siècle.
Par la suite, de nombreux remaniements et agrandissements indiquent que le château fut habité jusqu’aux 17e-18e siècles.


Dépendant du château, la chapelle San Michele, aujourd’hui en ruines, remonte elle aussi au 9e siècle car elle présente, notamment dans l’angle sud-est, les mêmes caractéristiques que les murs de la partie nord du château.
Elle est de petites dimensions (de 6,30 m x 4,50 m) et bâtie à l’extrémité sud de la colline. Le mur sud est d’ailleurs en surplomb ainsi que l’abside.
Toute la façade occidentale s’est écroulée.


Selon le rapport de Mgr Mascardi, la nef, en contre-bas de deux marches, était couverte en pierres ; deux portes y donnaient accès et des bancs de pierre se trouvaient le long des murs.
Des remaniements ont eu lieu à différentes époques.
Si l’abside a sans doute été refaite à la fin du Moyen Age, une remise au goût du jour a été effectuée aux 17e-18e siècles : abside fermée par un mur, obturation de la porte nord et adjonction d’un décor à pilastres recouvert d’un crépi masquant les claveaux de l’arc triomphal.
L’état des ruines ne permet pas une analyse plus poussée.

Bibliographie

Michel F., Pasqualaggi D., Carte archéologique de la Gaule, La Corse, 2013, époque romaine p. 277, voie romaine p. 261
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, 2, p. 339
Sites remarquables vus du ciel, Corse 2, 2010, p. 35 chateau

Internet


Chiari L., Laborde M., « Chapelle Saint Michel dite San Michele » et Château dit Castellu di Covasina, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses (m3c, univ-corse.fr)
Voir château de Covasina, site de la commune de Ventiseri notamment
France-romane.com