Altiani: San Michele

La chapelle San Michele, située dans un cadre paisible, porte les traces de sa longue histoire : pierres grossières du 7e siècle dans l’abside, réfection aux 10e-11e siècles, vestiges de fresques du 15e siècle, modification et décor du 17e siècle.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Altiani
Chapelle:
San Michele
Pieve:
Rogna
Diocèse:
Aleria

Coordonnées Google Earth:
42°14'05.70"N 9°17'49.79"E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°14.095'N 9°17.830'E
Altitude:
520 m

Carte IGN:
Cervione 4351 OT, au sud-est d'Altiani point 4616,4-574,5 point marqué Chelle Rnée

Accessibilité:
En venant de Piedicorte di Gaggio, sur la D14, un peu avant Altiani, piste bétonnée qui descend sur la gauche ; environ 10 min à  pied

Modalités de visite:
Accessible (en contre-bas du chemin)

Datation:
7e, 10-11e, 15e, 17e siècle
Dimensions:
13 m x 6,85 m

Classement monument historique:
non
27/04/2017:
15/05/2015

Galerie

Historique et description

La chapelle San Michele, blottie dans un creux à mi-pente, porte les traces d’une longue utilisation : construite vers le 7e siècle, elle fut dotée de fresques – sans doute au 15e siècle – puis modifiée selon les goûts du 17e siècle. Actuellement, elle est en ruines, le toit s’étant effondré, et abrite des animaux.


L’abside, comme dans beaucoup d’autres exemples, permet d’en dater la construction : construite d’un appareil grossier de pierres éclatées plutôt que taillées, elle daterait du 7e siècle.
Elle présente une petite fenêtre encadrée de piédroits monolithes et d’une archivolte échancrée en arc en plein cintre.
Les angles nord-est et sud-est sont renforcés par des dalles plus larges et bien taillées.
Les deux étroites fenêtres des murs latéraux près de l’abside, semblent d’origine tandis que les murs latéraux vers l’ouest et la façade occidentale ont subi des réfections aux 10e ou 11e siècles.
La porte sud est surmontée d’un important linteau.
La nef, de 13 m x 6, 85 m, se termine par une abside voûtée en cul de four encadrée d’un arc triomphal composé d’une élégante alternance de petits et de grands claveaux.
L’abside était couverte de fresques, sans doute du 15e siècle. Le support de la couche la plus proche du mur est piquetée. Ce qui pourrait signifier que les premières fresques auraient été recouvertes par une nouvelle décoration aujourd’hui complètement disparue.


Au 17e siècle, l’abside a été murée et un autel disposé devant ce nouveau mur encadré par deux petites portes latérales. L’ensemble de l’édifice a été recouvert de crépi et un nouveau décor peint s’est développé derrière l’autel.


La chapelle occupe une partie d’une agréable plate-forme arborée en contre-bas du village actuel d’Altiani qui compte une autre chapelle, San Giovanni Evangelista, située au bord du Tavignano.

Bibliographie

Michel F., Pasqualaggi D., Carte de la Gaule, La Corse, 2013, p. 193
Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, 2, p. 332

Internet

France-romane.com