Lento: Cervone

Jolie montée vers une chapelle sans doute reconstruite au 18e siècle mais avec les matériaux romans. Très belle porte principale et imposant linteau de la porte sud.

Situation géographiqueImprimer

Village:
Lento
Chapelle:
San Cervone
Pieve:
Bigorno
Diocèse:
Mariana

Coordonnées Google Earth:
42°31’19.00’’N 9°16’55.30’’E
Afficher la carte Google

Coordonées GPS:
42°31.423’N 9°16.689’E
Altitude:
654 m

Carte IGN:
Vescovato 4349 OT point 4248-569,5 marqué San Cervone

Accessibilité:
Le sentier part de l’église de Lento ; monter sur le chemin bétonné puis prendre a droite un sentier en sous-bois ; prendre assez rapidement à gauche (ne pas aller vers le réservoir) et monter ; passer à côté d’une croix ; continuer à monter vers un gros arbre isolé ; suivre la crête jusqu’à la chapelle. Compter une bonne vingtaine de minutes

Modalités de visite:
accessible

Datation:
fondation du 11e siècle ?
Dimensions:
8,71 m x 4,37 m

Classement monument historique:
24/08/2017:
14/05/2016

Galerie

Historique et description

La chapelle San Cervone, à laquelle on accède après une montée d’une demi-heure,  occupe une éminence dominant tout le paysage à 654 m d’altitude. Elle est en contact visuel avec la chapelle Saint Cyprien plus bas vers la vallée.

Son état est critique : de nombreuses fissures sont visibles et des morceaux de la voûte se sont écroulés sur l’autel car le toit ne semble plus étanche.

Elle était l’ancienne église paroissiale dédiée à San Cervone dont on célébrait la fête le 10 octobre mais est tombée à l’abandon suite à la construction de l’actuelle église paroissiale dédiée à Santa Maria Maddalena.

En 1646, elle était en ruine car Mgr Marliani signale qu’elle est située sur la montagne et quasi détruite. Elle a pourtant été reconstruite, peut-être en 1772 suivant la date gravée sur un bloc de la porte principale. Lors de cette reconstruction, la chapelle a été inversée : la porte principale donne vers l’est et le chœur au chevet plat est tourné vers l’ouest. On retrouve les éléments caractéristiques d’une église romane dans la porte principale : linteau monolithe soutenant un arc en plein cintre au tympan nu et gros blocs monolithes formant les piédroits. La porte percée dans le mur sud est surmontée d’un imposant linteau en bâtière. Des blocs bien taillés se retrouvent dans les murs, notamment dans les deux pilastres semi-engagés des côtés nord et sud.

L’intérieur est de style baroque : une voûte a remplacé la charpente en bois et les murs sont scandés par une moulure. L’autel baroque est orné de jolies volutes. Mais le tout est en triste état car le toit perce et des morceaux de la voûte se sont écroulés cassant des éléments de l’autel. Une intervention permettrait d’arrêter la dégradation.

 

 

 

Bibliographie

Moracchini-Mazel G., Les églises romanes de Corse, 1967, t. 2 p. 221

Quilici T., Mannoni J.-P., Pieve di Rostinu, 2011, p. 155

 

Internet

Cesari S., Geronimi J.D., Ancienne église paroissiale actuellement chapelle San-Cervone, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses/m3c.univ-corse.fr

France-romane